Bordeaux : 05 33 05 25 42

Lyon : 04 37 23 07 87

Paris : 09 52 08 64 69 

Toulouse : 05 61 22 66 07 

Fiche de grammaire espagnol : l’apocope

Trouvez votre formation et réalisez vos projets professionnels les plus ambitieux

Bordeaux – Lyon – Paris – Toulouse

Formation professionnelle en espagnol avec votre CPF ou dossier Pôle Emploi

FormaPro Langues

FormaPro Langues, expert dans la formation professionnelle en espagnol, prépare et forme les salariés des plus grandes entreprises françaises et internationales.

Formations en espagnol

Formations professionnelles en espagnol

Personne n’ignore le poids que représente aujourd’hui l’Espagne et les pays d’Amérique latine dans les relations commerciales qu’ils entretiennent avec la France et les grandes entreprises françaises.

L’apprentissage de l’espagnol professionnel est donc devenu un atout majeur sur un marché en forte croissance économique. Mais, parler espagnol peut également constituer une source d’épanouissement et de développement personnel.

En savoir plus sur nos formations professionnelles en espagnol

L’apocope

L’apocope est la perte d’une voyelle ou d’une syllabe finales de certains mots.

1. Chute du o final devant un substantif masculin singulier

Pour les mots qui suivent, l’apocope a lieu même si un adjectif ou un adverbe s’interposent avant le nom :

  • Un buen libro, un mal niño.
  • El primer coche del tercer empleado llegó el postrero.
  • No veo ningún motivo para que no lo hagas.
  • Ves algún inconveniente para decírmelo ?

Attention à l’accent dans ces deux derniers cas.

2. Ciento

Ciento s’apocope en cien devant un substantif et devant un nom de nombre qu’il multiplie :

  • Cien libros, cien mil, cien millones

3. Grande

Cet adjectif perd sa syllabe finale devant un substantif singulier :

  • Una gran obra
  • Un gran rey

Toutefois, cet adjectif se place généralement après le substantif quand il fait référence à des dimensions concrètes :

  • Una casa grande

4. Cualquiera

Perd son a final devant un substantif masculin singulier :

  • Un hombre cualquiera mais cualquier hombre

Devant un nom féminin singulier l’apocope est facultative mais la langue actuelle tend à généraliser le phénomène :

  • Cualquier cosa
  • En cualquier otra circunstancia mais en cualesquiera otras circunstancias

5. Recientemente

Dans ce cas, ce sont les trois syllabes finales qui disparaissent, c’est-à-dire que c’est l’adverbe de manière qui s’apocope et non l’adjectif reciente.
Le phénomène a lieu devant un participe, quels que soient le genre et le nombre de ce dernier.

  • On diva un acontecimiento reciente, un reciente acontecimiento, una reciente novela

Mais

  • un recién nacido
  • una recién casada
  • los recién llegados

Attention à l’accent écrit obligatoire.

6. Santo

Dans cet adjectif, la syllabe finale to disparait devant tous les noms propres de saints sauf ceux commençant par To ou Do.

  • San José, San Blas, San Pedro, San luan
  • Santo Tomás, Santo Domingo, Santo Toribio

II n’y a bien sûr pas d’apocope lorsque santo qualifie un nom commun :

  • Un santo hombre

7. Apocope des adverbes

a. Tanto, cuanto

Quand ces deux adverbes sont immédiatement suivis par un adjectif ou un adverbe, ils perdent leur syllabe finale :

  • Tan bueno, tan discretamente
  • Cuán dulce, cuán noblemente, ¡cuán caro es! (attention à l’accentuation !)

L’apocope n’a pas lieu devant mayor, menor, mejor, peor.

  • Tanto mejor, tanto mayor, cuanto peor

On trouve : es increíble en un niño tan mayor parco que dans ce cas précis, il n’y a pas de comparaison établie.

Quand certaines phrases ont un sens adjectival ou adverbial, on peut rencontrer :

  • tan de cerca, cuán sin prisa mais II est fautif de dire tan es así, tan era cierto parce que ces adverbes précédent alors des verbes. Donc tanto es así, tonto era cierto sont les formes correctes.

b. Mucho

Il faut inclure l’apocope de cet adverbe qui prend la forme muy devant un adjectif ou un adverbe. En effet, il s’agit en réalité de l’apocope de multo, forme castillane primitive.

  • Muy verde, muy probablemente, muy poco

De la même manière que précédemment, on peut trouver muy de noche, muy a duras penas, muy sin escrúpulos, membres de phrases ressentis comme adverbiales ou adjectivales.