Bordeaux : 05 33 05 25 42

Lyon : 04 37 23 07 87

Paris : 09 52 08 64 69 

Toulouse : 05 61 22 66 07 

Fiche de grammaire espagnol : masculin et féminin

Trouvez votre formation et réalisez vos projets professionnels les plus ambitieux

Bordeaux – Lyon – Paris – Toulouse

Formation professionnelle en espagnol avec votre CPF ou dossier Pôle Emploi

FormaPro Langues

FormaPro Langues, expert dans la formation professionnelle en espagnol, prépare et forme les salariés des plus grandes entreprises françaises et internationales.

Formations en espagnol

Formations professionnelles en espagnol

Personne n’ignore le poids que représente aujourd’hui l’Espagne et les pays d’Amérique latine dans les relations commerciales qu’ils entretiennent avec la France et les grandes entreprises françaises.

L’apprentissage de l’espagnol professionnel est donc devenu un atout majeur sur un marché en forte croissance économique. Mais, parler espagnol peut également constituer une source d’épanouissement et de développement personnel.

En savoir plus sur nos formations professionnelles en espagnol

Masculin et féminin

La question du genre, pour ce qui est des hommes et des animaux, est liée au sexe :

  • El perro, la perra
  • El gato, la gota

Quand il s’agit de substantifs abstraits ou concrets, l’espagnol étant, comme le français, une langue latine, on retrouve de fortes similitudes entre les deux langues, même si les exceptions existent, comme le montrent les quelques exemples ci-dessous (Espagnol/Français) :

  • un par/une paire
  • la serpiente/le serpent
  • un paréntesis/une parenthèse
  • la liebre/le lièvre
  • un minuto/une minute
  • un anuncio/une annonce
  • la miel/le miel

1. La terminaison

Sont masculins :

– les noms terminés en -o :

Un bocado, un estudio, el freno (quelques exceptions : la mano, la radio)

– les noms terminés en -or :

El color, el ardor, el sudor

Remarque. Seuls quatre substantifs en -or sont du féminin : la flor, la coliflor, la labor, la sor (la religieuse).

Sont féminins :

– les noms terminés en -a :

La cara, la mantequilla, la página, la mesa.

Remarque. Font exception à cette règle :

  • el día, el papá
  • les mots d’origine grecque : un axioma, un diploma, el problema, etc.
  • les substantifs terminés par le suffixe -ista : el artista, un periodista, un comunista.
  • les substantifs qui, clairement, désignent un être de sexe masculin : el poeta, un idiota, un belga.

– les mots terminés par les suffixes -ción, -sión,-zón :

La nación, la pretensión, la razón.

Remarque. Quelques exceptions : el corazón, el buzón (la boite aux lettres).

– les substantifs terminés par les suffixes -dad, -tad, -tud, -triz :

La libertad, la novedad, la bondad, la vir.

2. Cas particuliers des noms géographiques

– mers et océans sont du genre masculin :

El Mediterráneo, el Cantábrico

– les noms de fleuves, de rivière, de cours d’eau sont masculins :

el Ebro, el Loira, el Sena, el Amazonas, el Támesis (exception : la Bidasoa)

– les noms de montagne, s’ils ne sont pas accompagnés de sierra ou de cordillera sont aussi masculins :

El Pirineo, los Alpes, los Andes mais la Sierra Nevada, la cordillera Cantábrica

– en ce qui concerne les villes, leur genre est indéterminé sauf si les accompagne un article ou si leur terminaison incline vers le féminin ou le masculin, ou si l’on sous-entend qu’il s’agit de ciudad, pueblo, población, etc. :

El Bilbao actual, la Roma eterna, Sevilla hermosa, el Madrid antiguo, la Paz, el Ferrol, la Coruña.

3. Changement de sens

Certains substantifs comportent un masculin et un féminin, selon leur sens. Nous donnons les plus courants ci-dessous :

  • cometa : la comète/le cerf-volant
  • margen : le bord (d’un fleuve)/la marge
  • cólera : la colère/le choléra
  • frente : le front (visage)/le front (militaire)
  • tema : l’entêtement/le sujet, le thème
  • parte : une partie/une dépêche de presse
  • calavera : un crâne/un débauché
  • guía : un guide de voyage (livre)/un guide (être humain)
  • policía : la police/le policier
  • cura : une cure/un curé
  • corte : la cour/la coupe
  • orden : l’ordre (opposé au désordre)/l’ordre (que l’on donne)

4. Noms des deux genres

mar : el mar, au sens propre (el Mar Negro) mais la mar, au sens poétique mais aussi affectif ; tous les marins parlent de la mar et disent hacerse a la mar (prendre le large).

arte : au singulier, ce substantif est masculin el arte románico (l’art roman) ; au pluriel, on l’emploie au féminin las bellas artes (les beaux-arts).